Une mise en lumière réussie doit prendre en compte l’association d’un éclairage fonctionnel, d’une ambiance et de sa mise en valeur. Il est donc nécessaire de diversifier les sources de lumière pour obtenir un éclairage harmonieux.

Il n’y a pas une seule manière d’optimise l’éclairage d’une pièce. Cela varie en fonction de l’agencement de l’espace et de la personnalité des habitants.

Ainsi, les considérations fonctionnelles d’un éclairage auront pour objectif d’accompagner la lumière naturelle du jour ou de palier à son absence. Par contre, l’éclairage d’ambiance entendra valoriser l’agacement d’un volume architectural.

Il faudra veiller à ne pas tomber dans l’écueil des contrastes trop élevés car on risquerait au final de fatiguer l’oeil. Il est donc nécessaire de concevoir l’éclairage de manière globale et non espace par espace. Ainsi on évitera de juxtaposer une pièce très lumineuse à une autre beaucoup plus sombre. Dans le cas contraire, le passage de l’une à l’autre serait bien trop violente. On tâchera donc de graduer les effets de contrastes afin de passer en douceur d’une ambiance tamisée à une ambiance plus lumineuse.

Avant de vous précipiter dans l’achat de vos luminaires, il est important de bien réfléchir en amont de votre projet à la combinaison suivante : ambiance + fonctionnalité + esthétique = bien-être.

Enfin, pour une mise en lumière réussie, ne négligez pas les critères de qualité, de quantité et de directivité de la lumière de l’ensemble de vos luminaires.

Continuez la lecture de nos conseils de mise en lumière pièce par pièce :

Catégories : Blog